Château la Tour de l'évêque

Club des Dégustateurs de Grands Vins – Château la Tour de l’Évêque Rouge – Novembre 2018

  • by: pierrot
  • 19 décembre 2018

Club des Dégustateurs de Grands Vins

10 novembre 2018

Château la Tour de l’Évêque, Régine Sumeire, Côtes-de-Provence, 2014, France

Cépages:     80% Syrah et 20% Cabernet Sauvignon
Code #:        440123 
Prix:             24,75$
Alcool:        14%
Culture:     Biodynamique
Sucre:         1,3 g/litre
Servir:         16° Celsius
Carafe:        20 min.
Boire:          2018-2023

 

On connaît bien au Québec madame Régine Sumeire pour son vin rosé, le Pétale de Rose, qui est référencé par notre monopole depuis déjà de nombreuses années.

Cette propriété, agréée bio depuis 2005, était autrefois la résidence d’été des évêques de Toulon, d’où son nom. Le chai de ce domaine de 89 hectares a été rénové et agrandi en 2010.

Peu de gens le savent, mais madame Sumeire élabore aussi un vin blanc et trois vins rouges, dont celui mentionné en titre.

 

Le vin mentionné en rubrique est issu de vignes âgées de 25 ans qui poussent sur des sols qui ont été labourés et qui n’ont pas été désherbés chimiquement depuis 3 générations. Les raisins qui ont servis pour ce vin ont été récoltés manuellement,  triés et égrappés.

Après une macération de 10 jours et que la fermentation malolactique complétée, le vin est mis en cuves pour un élevage de quelques mois. Deux à trois soutirages sont effectués pendant la durée de l’élevage. Puis le vin est mis en bouteilles au château.

Inventaire: au 10 novembre 2018, dans 93 succursales du Québec.

 

 

 

 

 

 

 

 

Notes de dégustation: 

 

« J’ignore si c’est parce que la proportion de Syrah est passé depuis le dernier millésime,  de 72% à 80%, mais ce vin est est souple et accessible que jamais.

Sa robe est rubis/pourpre violacée et son bouquet se compose de notes de framboise, de mûre, de cassis, d’une pointe de violette, ainsi que des notes de garrigue; il se dégage en bouche une certaine puissance, mais la fraîcheur demeure en arrière-plan, grâce à une saine acidité; le bœuf et l’agneau me semblent les viandes les plus appropriées pour ce vin; très bonne longueur; dans le haut du panier des vins de sa catégorie. »

 

clubdgv.blogpost.com

Leave a comment